Le ralentissement de l’économie mondiale et du commerce international a quelque peu contrarié le destin de Rotterdam en 2019. Le port néerlandais a traité 469,40 Mt. Le saut de puce de 0,1 % par rapport à l’exercice précédent se traduit par un troisième record successif, mais témoigne du ralentissement des échanges internationaux au second semestre. À fin juin, la hausse des volumes était encore de 3,4 %. Elle a fondu comme neige au soleil durant les six mois suivants (cf. www...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous