La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie en vue de déterminer si les contrats de délégation de service public (DSP) relatifs à la desserte maritime de la Corse depuis la France continentale, attribués en juin 2019 sont conformes aux règles de l’UE en matière d’aides d’État. Cette DSP est assurée par des liaisons entre trois ports continentaux (Marseille, Toulon et Nice) et cinq ports insulaires (Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio, Propriano et Île-Rousse). L’enquête de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous