Le commissaire européen aux transports devait tout d’abord rappeler les objectifs de la Commission, en matière maritime et portuaire, qui passent, notamment, par le développement des autoroutes de la mer, " en offrant des dessertes régulières alternatives au transport routier de marchandises intra-européen ". Il soulignait que le législateur européen avait parallèlement inscrit ces autoroutes de la mer dans les lignes directrices des réseaux transeuropéens des transports (RTE). " Les autoroutes de la mer se...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous