Restant, en France, le dernier lieu ouvert de réflexion sur l’activité maritimo-portuaire, l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS) avait invité le jeune et brillant Théo E. Notteboom (1) à présenter le 20 janvier, la courte mais riche histoire de la conteneurisation dans le triangle d’or. En 1975, en première place, Rotterdam voyait passer près de 1,08 MEVP (2), représentant 26 % du trafic cumulé des 47 premiers ports conteneurisés européens...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous