Sur appel à projets du Port autonome, la société Maïa Sonnier a été désignée pour la construction d’un parc de sept éoliennes d’une puissance totale de 21 MW sur la digue du Clipon, à proximité de l’entrée du port Ouest. La durée de vie de ce projet, qui pourrait être opérationnel pour la fin de l’année, est de l’ordre de 15 ans. Ce qui laisse le temps, note le directeur général du PAD Jean-Claude Terrier d’étudier et de lancer...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous