Le chiffre d’affaires du port de Cherbourg dépend à 82 % des activités transmanche. Le retrait de P & O, l’an dernier, qui s’inscrivait dans un marché global en retrait, a été l’une des causes principales des difficultés du port en 2005. L’année précédente, P & O avait transporté 660 000 passagers, soit 49 % du trafic du port, 30 000 unités de fret (26 % du trafic) et 15 000 véhicules sur l’Irlande avec P & O Irish Sea. Le départ de l’armement...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous