L’examen des dossiers de quatre dockers, prévu fin janvier par le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Bordeaux, a été reporté à la mi-juin. La liste s’allonge du nombre de dockers bordelais contaminés par l’amiante sollicitant la reconnaissance de "la faute inexcusable" de leurs employeurs. En août dernier, ils étaient ainsi 17 dockers et un employé portuaire, à avoir obtenu gain de cause auprès du Tass. Des sociétés telles que Balguerie, Delmas, Saga,...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous