À l’échelle mondiale, très peu d’armateurs s’intéressent au transport de colis lourds ou encombrants, voire exceptionnels. Compte tenu de demandes énergétiques toujours croissantes, dont une partie pourrait être satisfaite par une production éolienne ou marine, les transporteurs maritimes de projets industriels espèrent une hausse de la demande de transport et se préparent à disposer de nouvelles capacités de transport ( DVZ du 12-1-2006 ). Ainsi l’allemand Schiffahrtskontor Altes Land...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous