Pour répondre aux souhaits de deux entreprises qui envisagent de transférer une part de leurs trafics sur la voie d’eau, le Port autonome de Paris (PAP) va construire une estacade en Seine d’un montant de 530 000 €. L’Union des coopératives céréalières Invivo, implantée sur le site de Grande Paroisse, en Seine-et-Marne, souhaitait développer l’utilisation du transport fluvial vers les ports de Gennevilliers et de Rouen. Elle a sollicité le PAP pour l’implantation d’un ouvrage en bord de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous