La logistique dans le port de Lorient ne concerne que le premier ensemble, les marchandises manutentionnées, constitué à presque 85 % par des vracs agroalimentaires. L’actualité récente des difficultés de la filière viande, des abattoirs, et du devenir des élevages bretons impactera forcément ces trafics. Il est pourtant difficile de savoir comment va évoluer l’industrie du porc et de la volaille, il en est de même de la production laitière. La région Bretagne engage actuellement une r...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous