Dès le début de son discours, Alpha Condé, le président de la République de Guinée Conakry, a rappelé devant le conseil de l’AGPAOC (Assemblée générale des ports d’Afrique de l’Ouest et du Centre) combien il reste difficile de réformer et de changer de mauvaises habitudes héritées des pratiques du passé. Ceci constitue un frein au développement des économies nationales africaines et particulièrement en République de Guinée. Il a exhorté...
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous