En réaction à l’annonce récente faite par STX de reporter le chantier du Pegasis, Brittany ferries envisage de faire construire son navire à l’étranger. Mettre en place un programme à 400 000 € prend du temps. Tel est le message lancé dans Le Télégramme par Jean-François Jacob, président de la Sica, qui détient Brittany ferries, et Jean-Marc Roué, son président, après le report annoncé du chantier par STX. Une nouvelle qui prend des airs de menace du côt...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous