L’ex-commandant du Costa-Concordia n’a pas assisté à la reprise des audiences. Officiellement, Francesco Schettino serait malade. Le 23 septembre au matin, les juges ont entendu les survivants raconter leur vie détruite, leur condition de « morts-vivants ». Certains ne peuvent plus dormir, d’autres souffrent de claustrophobie. D’autres encore, comme une touriste d’origine bolognaise, est atteinte de démence sénile et son frère, du syndrome de Parkinson. Certains survivants ont développé des...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous