« Mis au frigo », c’est le sentiment que les opérateurs portuaires européens – par la voie de la secrétaire générale de Feport, Lamia Kerdjoudj-Belkaïd – ont souligné lors de l’assemblée générale de l’Unim aux Sables d’Olonnes sur la troisième version du paquet portuaire. Avec les nouvelles élections européennes, chacun attendait de voir les nouveaux membres de la Commission se mettre en place. Dès le 1 er juillet, de nouvelles réunions se sont...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous