Le trafic bois pour Haropa Port du Havre est un trafic qui a connu, comme un peu partout en France, une grosse évolution au cours de ces dernières années. « Avant, il s’agissait d’un trafic conventionnel avec ses contraintes de stockage notamment. Aujourd’hui, on a recours au conteneur de quarante pieds qui permet d’expédier les marchandises au fur et à mesure. Et le mouvement s’est amplifié », confie Bruno Le Gurun, commercial grands comptes à la direction commerciale et marketing d’Haropa. Cette...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous