Encore un contentieux entre l’Espagne et l’Europe dans le domaine maritimo-portuaire. Le 25 septembre, la Commission a annoncé qu’elle avait assigné l’Espagne devant la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) car 17 ports espagnols n’ont pas encore adopté et mis en œuvre leurs plans de sûreté dans le cadre de la directive 2005/65/CE. L’Espagne attend toujours l’avis de la CJUE sur le dossier de la manutention portuaire alors que le conflit avec la Commission sur le « tax lease »...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous