L’éventuel futur drone automatique fera 60 m de long (ce qui n’est pas totalement neutre par rapport à certaines obligations de pilotage portuaire), pour 14,5 m de large et 13 m de creux (8 m de franc bord et 5 m de tirant d’eau). Capacité d’emport, 100 EVP (1 300 tpl), à la vitesse moyenne de 6 nœuds. Des batteries d’une puissance de 3000 kWh permettront une autonomie d’environ 100 miles. Le ReVolt sera la solution à l’un des plus importants défis posés à la profession, écrit le DNV...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous