Depuis août, en représailles aux sanctions économiques de l’Union européenne (UE), la Russie a fermé ses portes aux produits agricoles et agroalimentaires en provenance du Vieux Continent. Avant ces décisions réciproques de sanctions, conséquence de la situation en Ukraine, le taux d’exportation de fruits et légumes vers le marché russe frôlait les 30 %. Les principaux pays de l’UE concernés par l’embargo russe sont l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Pologne, bien plus que la France. L...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous