Dans la zone portuaire rouennaise, le secteur des céréales constitue le trafic prépondérant. Aujourd’hui, tous les silos portuaires réceptionnent des trains de céréales, mais dans l’ensemble, ils souhaiteraient pouvoir en accueillir davantage. Gilles Kindelberger (Senalia) souligne que le réseau ferroviaire n’est pas partout en bon état et donc, requiert des travaux. « Aujourd’hui le réseau capillaire, celui constitué par de petites liaisons irriguant de nombreuses installations de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous