Michel Segain, le président de la commission procédures de l’Umep, est l’artisan de ce travail de longue haleine. « C’est en juin 2013 que l’Umep m’a confié la mission qui a permis de réactualiser le travail qui avait été initié il y a dix ans. Nous ne sommes donc pas repartis de zéro. C’était quelque chose que tout le monde réclamait, en particulier les transporteurs routiers. Ils ne voulaient pas revenir en arrière. Il fallait trouver une solution car les trafics sont en...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous