Première partie: la croissance et l’emploi. Il y est question de « faire de la consolidation de notre marine marchande une priorité ». La protection armée des navires grâce à la loi du 1 er juillet 2014 et « le choix de légiférer sur le transport de produits pétroliers répondent à une forte attente », affirme le secrétaire d’État. Il ajoute que « la compétitivité du secteur est un enjeu majeur, vers des mers plus sûres, grâce au gouvernement...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous