Ce puissant groupe d’intérêts s’était opposé au P3 comme à la venue dans les ports chinois des très grands minéraliers utilisés par le Brésilien Vale. « Le principe de fonctionnement du 2 M est différent de celui du P3 », a constaté le président Zhang Shouguo. « Les alliances sont nécessaires au secteur du transport maritime afin d’améliorer l’efficacité et les services. Cependant, la concurrence est nécessaire ». La réponse...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous