Commissaire européenne aux transports à partir du 1 er novembre, la Slovène Violeta Bulc arrive avec un profil détonnant. Sans expérience politique hormis un ministère sans portefeuille en tant que « responsable du développement, des projets stratégiques et de la cohésion » depuis les élections de juillet en Slovénie. Elle est par ailleurs ceinture noire de taekwondo et « experte en énergie positive », diplômée de Sundoor school for transpersonal education, un institut new...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous