C’est du moins le programme que vient de présenter Emanuele Grimaldi, président de la Confédération italienne des armateurs (Confitarma), lors de l’assemblée des armateurs qui s’est tenue à Rome le 15 octobre dernier. Une réunion importante à laquelle ont participé 400 représentants du monde politique et du gotha économique et syndical. Le message était clairement adressé au gouvernement italien et en particulier au ministre des Infrastructures et des Transports Maurizio Lupi, sollicit...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous