Louis Dreyfus Armateur (LDA) a mis son terminal multivracs de Cherbourg à vendre. Ouvert il y a cinq ans sur le terre-plein des Mielles, le site devait à l’origine accueillir un terminal charbonnier qui devait voir passer sur ses 6 ha pas moins de 4 Mt de charbon par an. En 2013, seuls 320 000 t sont passées par Cherbourg. Un chiffre qui a permis toutefois trois rotations par semaine vers la région parisienne et notamment le terminal de Genneviliers. Pas de quoi satisfaire l’armateur qui a perdu, depuis son implantation à Cherbourg il y a cinq...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous