La direction du port scaldien entend jouer la carte du carburant GNL. Pour 2016, une station de soutage GNL pour la batellerie devra être opérationnelle. D’ores et déjà des unités fluviales peuvent être approvisionnées en GNL via des livraisons par camions-citernes. L’objectif est d’assurer des telles livraisons en permanence. Anvers est partenaire de ce plan directeur Rhin-Main-Danube, qui vise à stimuler l’usage du GNL à l’échelle de la navigation fluviale européenne. La future...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous