La brigade financière italienne a saisi 23 entreprises d’une valeur globale de 56 M€ et arrêté 13 patrons liés aux clans mafieux Pesce et Molè. Ces deux « honorables familles » affiliées à la Ndranghetà, la mafia italienne la plus puissante mais aussi la plus sanguinaire, qui pratique la diversification pour augmenter ses rentrées, avaient planté leurs griffes dans le port de Gioia Tauro (Sud). Les entreprises impliquées dans ce scandale maritime œuvraient dans l’import-export et le...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous