Des mois de discussions entre l’Iran et le groupe 5 + 1 (États-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Chine et Russie), conclus par sept jours de tractations ininterrompues à Vienne, n’ont accouché le 24 novembre que d’une prolongation de sept mois du règlement conclu en novembre 2013 à Genève, rapporte l’AFP. Cet accord dit « intérimaire » a le mérite d’avoir stoppé l’escalade entre un Iran s’approchant toujours plus de la capacité à produire une bombe nucl...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous