On savait que les conteneurs pouvaient tomber à l’eau les jours de gran­de tempête d’hiver, ou que leur poids brut marchandise pouvait être assez souvent mal déclaré. Depuis 2004, on « découvre » qu’ils peuvent aussi intoxiquer plus ou moins gravement le personnel qui les dépotent. Pour éviter que des parasites et autres insectes ravageurs se déplacent d’un continent à l’autre avec la marchandise, la convention internationale pour la protection des végétaux de l’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous