Le port de Gand a été paralysé. La plupart des accès aux grandes entreprises et terminaux ont été bloqués. C’était notamment le cas pour Arcelor-Mittal, Volvo cars et Honda. Pas de trafic maritime étant donné que le pont de Zelzate, qui surplombe le canal maritime d’accès, est resté en position horizontale. Seul le trafic fluvial pouvait passer, mais les terminaux ne travaillaient pas. Pas de trains, pas de bus. La direction du port gantois a procédé à une première...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous