Tout d’abord, sur les 15 M€ d’économie à réaliser (un élément du plan décrié par la CGT), Hervé Martel, le président du directoire du GPMH, a apporté une précision. Ces 15 M€ seraient, selon lui, lissés sur cinq ans et concerneraient toutes les dépenses du GPMH. Le responsable admet que les recettes de l’établissement diminuent, passant de 30 M€ de capacités de financement propre à 19 M€ aujourd’hui. Le GPMH a dû notamment supporter...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous