À l’initiative de la CGT, les portuaires qui ont observé une grève de vingt-quatre heures dénoncent notamment le plan d’économie de 15 M€ qui devrait selon eux peser sur les salariés à compter de 2015. De manière plus générale, la CGT pointe du doigt le manque d’investissement mais aussi la gestion du GPMH depuis plusieurs années. Une délégation menée par Laurent Delaporte, secrétaire général CGT des personnels du GPMH, s’est invitée...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous