Début 2014, Rolls Royce Marine annonçait travailler sur un projet qui permettrait à l’industrie mondiale du transport maritime d’économiser près de 375 Md$: le navire sans équipage (2) . Loin d’être isolée, cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une réflexion européenne bien plus globale sur le sujet. L’Union européenne a ainsi investi 3,5 M€ dans un projet de recherche sur la navigation maritime sans équipage (Munin); la société de classification...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous