Jean-Louis Jegaden, le président du groupe communiste au conseil général de Seine-Maritime, siège au conseil de surveillance du Grand port maritime du Havre (GPMH). Et l’élu se montre particulièrement inquiet sur la situation financière de l’établissement. Selon lui, le GPMH doit réaliser une économie de 15 M€ sur l’année 2015. Et il estime également que ces contraintes budgétaires risquent fort de peser sur les personnels mais aussi sur la poursuite des investissements citant l...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous