Recruté il y a seulement trois mois par Daher, David Kalimeris, ingénieur issu du nucléaire, travaille à dupliquer ses connaissances de la réalité virtuelle au monde du transport, à Iter en particulier. Sa tâche consistera en outre à intégrer les données 3D des 104 km de voie publiques qui composent l’itinéraire Iter. Munis de lunettes et d’un joystick, le transport de colis lourds sur grand écran sera plus vrai que nature. La réalité virtuelle permettra par exemple de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous