Les chiffres donnent le tournis: ces sept dernières années, les fonds allemands dédiés au financement maritime ont accumulé des pertes vertigineuses, estimées à 10 Md€. Ce système, qui a permis à l’Allemagne de financer 5 % de la flotte mondiale et de devenir le premier pavillon en termes de porte-conteneurs, est aujourd’hui à bout de souffle. Pour de nombreux observateurs, le modèle est même « fini ». « Plus personne dans le secteur n’espère encore sé...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous