Deux nouveaux records, auxquels il faut ajouter un troisième, enregistré dans le secteur des vracs liquides avec 62,7 Mt (+ 5,4 %). Dans d’autres secteurs par contre, les scores sont négatifs: diverses en conventionnel 9,75 Mt (– 3,3 %), ro-ro 4,51 Mt (– 1,2 %), résultat qu’explique une baisse du trafic des voitures, soit 1,2 millions d’unités (– 7,8 %), vracs secs 13,7 Mt (– 4,9 %). Pour le p.-d.g. du port, Eddy Bruyninckx, il s’agit dans l’ensemble d’une bonne prestation qu’il a comment...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous