Il a été mis un terme à la collaboration qui existait avec le manutentionnaire NHS. Ce transfert s’explique par la volonté de l’armement de concentrer ses services sur un seul terminal qui présente l’avantage de ne pas traiter de lignes concurrentes desservant également l’Afrique de l’Ouest. Outre une économie sur le plan opérationnel, la concentration a pour effet de permettre des transbordements de cargaisons entre les deux services, en fonction des destinations. L’AST traite déjà...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous