Ni son armateur, Teekay LNG Partners, ni le Danemark, État d’immatriculation, pas plus que l’agence de presse Reuters ou le site internet gCaptain n’évoquent le sort du méthanier Magellan-Spirit. Ce dernier s’est échoué le 5 janvier sur un bac de vase en sortant de Bonny Island avec un chargement de 165 000 m 3 de GNL. Selon le site Marine Traffic, le méthanier était toujours, le 18 janvier à 18 h 41 GMT, non loin de Bonny Island. Consulté le 21, le site de la Danish Maritime Investigation Branch, BEAmer...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous