Les études de la Commission européenne soulignent l’importance d’optimiser l’utilisation des infrastructures situées le long de ces corridors, notamment grâce à des systèmes de transport « intelligents », une gestion « efficace » et la promotion de solutions de transport non polluantes tournées vers l’avenir. C’est la première fois que des dizaines de milliers de kilomètres de voies ferrées (15 000 km pour la grande vitesse), de routes, de liaisons par voies navigables,...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous