« La mission de coordination considère que le caractère stratégique du développement de l’usage du GNL est désormais intégré par les acteurs économiques et par les services centraux de l’État », indiquent Philippe Maler, inspecteur général de l’administration du développement durable, et Jean-Bernard Erhardt, administrateur en chef des Affaires maritimes, dans un rapport établi fin août et rendu public fin décembre. Depuis le premier rapport de la mission GNL...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous