En 2014, le Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire a enregistré une baisse de 4 % de ses trafics à 26,4 Mt. Après avoir enregistré une diminution en 2013, l’année 2014 place le port ligérien dans la « fourchette basse de ce que nous avions prévu », a indiqué Jean-Pierre Chalus, président du directoire du Grand port maritime. Les trafics du port de Nantes Saint-Nazaire ont longtemps reposé sur l’énergie: pétrole, gaz et charbon. En 2014, le pétrole brut, destiné...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous