Pour Augusto Mendonça, président de l’Association brésilienne des entreprises de construction navale et offshore (Abenav), l’avenir est prometteur. D’après lui, le développement de la production pétrolière issue du pré-sal devrait doubler la participation de l’industrie pétrolière et gazière au produit intérieur brut brésilien d’ici à 2020, et permettre à l’industrie navale et offshore nationale de facturer autour de 17 Md$ par an sur cette même p...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous