Depuis 2008, le conglomérat, via sa filiale Piraeus Container Terminal (PCT), gère par concession deux terminaux à conteneurs, rappelle l’AFP dans une dépêche du 29 janvier. Cosco était aussi l’un des prétendants au rachat des 67 % des parts que l’État grec possède dans la société du port du Pirée (OLP), acquisition qui lui aurait donné le contrôle sur tout le port et notamment son activité passagers, ses millions de touristes annuels et ses ferries quotidiens vers les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous