La croissance économique du continent africain est largement commentée depuis le début du nouveau millénaire. Il est bon de garder à l’esprit que moins de 5 millions de boîtes étaient manutentionnées début 2000 (hors transbordement). Et que finalement, 5 % du commerce mondial pourrait toucher les ports du continent avant 2020 si les perspectives de consommation et de production s’avèrent justes. Révélateurs fidèles de la mondialisation des échanges, les volumes manutentionnés...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous