Il y a du changement dans l’air du côté des manutentionnaires des bassins Est du port de Marseille. Nicolas Frères, entreprise de manutention dédiée au déchargement des véhicules automobiles à Fos (darse 3), étudie depuis plusieurs semaines déjà la faisabilité d’un terminal international ro-pax dans la lignée de ceux de Gênes et de Barcelone. Dirigée par Philippe Cheviron et rejoint depuis peu par Christophe Santoni, ancien directeur général de la compagnie de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous