JOURNAL DE LA MARINE MARCHANDE (JMM): QUELLE IMPRESSION CELA VOUS FAIT-IL D’ÊTRE À NOUVEAU À QUELQUES MÈTRES DE FRANCESCO SCHETTINO ET D’ASSISTER À SON PROCÈS? ANNE DECRÉ (A.D.): J’éprouve plusieurs types de sentiments. De la tristesse, de la colère. C’est aussi le film de cette nuit-là qui recommence quand on entend le déroulé de la catastrophe. Heureusement que dans ma vie de tous les jours, il y a des moments où j’arrive à échapper aux « souvenirs...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous