Du 4 au 6 février, 32 experts, les uns spécialistes des questions maritimes, les autres des contrôles aux frontières et représentants aussi bien les employeurs que les salariés, ont échangé lors d’une réunion tripartite organisée par l’Organisation internationale du travail (OIT) sur les améliorations possibles à apporter à la convention n o 185 sur les pièces d’identité des gens de mer (PIM). Celle-ci a été adoptée le 19 juin 2003 « pour r...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous