L’informatique portuaire est entrée à Anvers dès les années 1980. En 1986, le port introduit Seagha, un système qui permet l’échange de messages avec l’autorité portuaire. Au fur et à mesure des années, la communauté portuaire et les autorités concernées par le commerce international ont développé ce système. Devenu APCS, Antwerp Port Community System, il est mis sur pied et devient opérationnel dès 2011 avec une version 2.0 en 2012. Ce système se...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous