Six mois pour redresser les comptes et sauver les huit emplois du chantier. L’entreprise, dirigée par Robert et Wandrille Lebé faude, s’était positionnée sur la construction de maisons fluviales mais également de barges et de bateaux fluviaux. Le 16 juin 2014, le chantier avait notamment mis à l’eau un dock flottant nouvelle génération, le Viracocha. Mais depuis, des procédures opposent la société Techniquexperts Lebé faude à l’acheteur du dock ainsi qu’à certains...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous